Éducation & Savoir

le début des éxamens nationaux n’est plus qu’à deux semaines

BAC-BEM - préparatifs éxamenss

Pour les candidats aux épreuves du baccalauréat, du brevet d’enseignement moyen (BEM) et de l’examen de fin du cycle primaire (session 2016), l’opération de retrait des convocations qui a débuté mardi dernier se poursuit dans de très bonnes conditions a-t-on constaté, de visu. La date du début des examens nationaux n’est plus qu’à deux semaines seulement.

Cette opération devrait, pour rappel, se poursuivre jusqu’au jour de l’examen, via les sites suivants : www.bem.onec.dz et www.cinq.onec.dz, comme d’ailleurs souligné récemment par le directeur général de l’ONEC, M. Mohamed-Amine Mebrek. Pour les candidats des trois paliers de l’Education nationale, le compte à rebours est déjà enclenché et l’heure est désormais à la concentration maximale laquelle devrait impérativement prendre le dessus sur le stress et la peur accompagnant généralement ce genre d’examens. Selon les chiffres de l’ONEC présentés par la ministre de l’Education nationale, Mme Nouria Benghebrit, ce sont plus de 818.000 candidats qui se présenteront à l’examen du baccalauréat alors que 600.000 candidats passeront le brevet d’enseignement moyen (BEM) et plus de 705.000 l’examen de fin de cycle primaire.

Il convient de rappeler, dans ce contexte, que les épreuves de l’examen de fin du cycle primaire se dérouleront le 22 mai et celles du BEM du 24 au 26 mai. Le bac est prévu du 29 mai au 2 juin. A retenir que le nombre des candidats libres au baccalauréat 2016 inscrits au niveau de l’ONEFD s’élève à 59.950, dont 37.901 candidats inscrits en « Lettres/Philosophie, comme souligné lundi dernier par le directeur de l’Office national d’enseignement et de formation à distance (ONEFD), M. Abdelaziz Kara. Par branches, ce sont 9.085 candidats qui sont inscrits en « Sciences expérimentales », 7.544 en « Gestion et Economie », 4.756 en « Langues étrangères » (3.453 pour l’espagnol et 1.303 en allemand) et 670 candidats pour les « Mathématiques », a-t-il souligné.

Remarque importante, toute tentative de fraude aux épreuves du baccalauréat expose son auteur à l’exclusion pour une durée de cinq années, et peut-être même dix ans, selon les dernières déclarations des responsables du ministère. Il convient de signaler, dans ce contexte, que le secteur de l’éducation a entamé des opérations de sensibilisation en direction des parents et des élèves pour les inciter à compter sur soi et à s’interdire toute tentative de fraude.

A noter, également, le renforcement du contrôle à travers la mise en place d’une deuxième commission de vérification des sujets des épreuves, précisant que chaque commission travaille indépendamment de l’autre. De même qu’il a été institué un protocole de révision des sujets du baccalauréat supervisés par l’Office national des examens et concours (ONEC) en coordination avec la tutelle.

Concernant les dates des compositions du troisième trimestre, la ministre de l’Education nationale a décidé de laisser la liberté aux directeurs de l’éducation en coordination avec les directeurs des établissements éducatifs d’en fixer la date. C’est une décision qui intervient, faut-il le rappeler, « suite aux rapports des directions de l’éducation qui font état d’un avancement dans les programmes d’enseignement dans les différents cycles de l’enseignement ».

Pour les non scolarisés (enseignement à distance), l’ONEFD a organisé récemment, les 3 et 4 mai courant, un test d’évaluation au profit des 500.000 apprenants inscrits dans l’enseignement à distance (cycle moyen et secondaire). Aussi, toutes les mesures avaient été prises pour organiser ces tests dans les meilleures conditions, notamment à travers la mobilisation de près de 94.000 employés (correcteurs, agents administratifs, présidents de centres et surveillants) dont 5.500 enseignants-correcteurs. L’on apprendra que l’opération de correction des copies de ces tests devrait débuter le 8 mai, tandis que les résultats seront publiés en juin sur Internet. Ce test est nécessaire pour l’évaluation des connaissances acquises par l’élève tout au long de l’année et lui permettre de passer à un niveau supérieur et l’attestation peut être utilisée par les travailleurs en tant que document officiel pour bénéficier d’une promotion au travail.

Par ailleurs, la ministre de l’Education nationale a indiqué qu’il a été décidé également d’apporter des modifications au calendrier du concours de recrutement des enseignants tenu le 30 avril dernier au regard du nombre important des candidats. « Les résultats de l’épreuve écrite seront connus le 14 juin au lieu du 12 et l’épreuve orale pour les enseignants admis aura lieu du 22 au 24 juin alors que les résultats finaux seront annoncés, quant à eux, le 30 juin comme prévu initialement », a-t-elle ajouté.

Pour ce qui est de l’examen de fin d’année de l’enseignement à distance, elle a estimé que ce dernier était une seconde chance pour les élèves ayant quitté les bancs d’école pour poursuivre leurs études et renforcer les compétences des prochains candidats au baccalauréat.

Rechercher
Aller plus loin
Articles archivés
Catégories
Pourquoi pas !