Éducation & Savoir

Les premiers résultats des Examens : le 11 juin fin de cycle primaire (5e)

ministre de l'éducation Mme Benghebrit

La ministre de l’Education nationale a publié sur sa page officielle « Facebook », que l’annonce des résultats de l’examen de fin de cycle primaire (5e) aura lieu le 11 juin 2016, alors que les résultats du Brevet d’enseignement moyen (BEM) seront annoncés le 17 juin 2016. Elle avait indiqué auparavant que les résultats de l’examen de fin de cycle primaire seront les premiers à être annoncés avant ceux de l’examen du Brevet d’enseignement moyen, et ceux du baccalauréat en dernier.

Ces résultats sont attendus par quelque 705.460 élèves, dont 366.057 garçons et 339.403 filles, ayant passé l’examen de fin de cycle primaire à travers tout le territoire national. En outre, les résultats du concours de recrutement de 28.000 enseignants seront connus le même mois à savoir, le mois de juin, afin de permettre aux lauréats de bénéficier d’une formation à compter du mois de juillet, a déclaré Mme Benghebrit.

Qu’en est-il de l’examen partiel du Bac

Quant aux résultats de l’examen baccalauréat, la ministre a précisé lors de sa dernière conférence de presse, que ces derniers seront connus durant la deuxième semaine du mois de juillet. Il faut dire que la ministre de l’Education nationale est très active sur les réseaux sociaux à travers sa page officielle Facebook. Sur cette page, la ministre répond aux préoccupations des élèves de fin de cycle secondaire, qui se posent des questions relatives à l’examen partiel du Bac prévu du 19 au 23 juin. A une question d’un élève sur les matières concernées par cet examen, et les raisons de ne pas inclure la matière « économie et management », parmi les matières qui seront refaites par les élèves de la filière gestion et économie, la ministre a démenti le fait que la fuite des sujets avait concerné cette matière, soulignant que « les matières, sujet de fuites annoncées par le ministère, ont été vérifiées et confirmées par les services compétents »

A une question sur la date de retrait des convocations et les centres d’examens,
la ministre a précisé que le retrait des convocations débutera à partir du 13 juin 2016.
A rappeler,
que les examens partiels du baccalauréat à refaire auront lieu du 19 au 23 juin courant. Il s’agit de sept matières pour les sciences expérimentales et de quatre matières pour les filières des mathématiques, maths-techniques et gestion-économie.

Un calendrier d’épreuves assoupli

La ministre a souligné que le calendrier des examens qui se dérouleront pendant le mois de ramadhan est souple, précisant que l’épreuve de mathématiques sera, à titre d’exemple, organisée lundi 20 juin de 9h à 12h30mn, l’épreuve de sciences le mercredi 22 juin de 9h à 13h30mn. Et l’épreuve de physique sera organisée le jeudi 23 juin de 9h à 12h30mn. Concernant la correction, Mme Benghebrit a rappelé le maintien du dispositif mis en place pour cette opération ainsi que les dates retenues pour annoncer les résultats.

38% des candidats au baccalauréat 2016 concernés par l’examen partiel

Par ailleurs la ministre de l’Education nationale a indiqué que 38% de l’ensemble des candidats au baccalauréat (session juin 2016) sont concernés par les épreuves à refaire au titre des examens partiels ayant fait l’objet de fuites de sujets. Mme Benghebrit a indiqué que « 38% de l’ensemble des candidats (sur 818.518 au niveau national) sont concernés par les examens partiels du Bac alors que le taux des candidats concernés par les matières en commun est de 21% ». Partant de cette expérience, pour le moins inédite pour elle, la ministre a affirmé que des changements dans l’organisation et la programmation des examens notamment celui du Bac étaient « désormais plus que nécessaires après la douloureuse expérience de la session 2016 ». Elle s’est dite « déterminée à tirer les leçons de cette mauvaise expérience », estimant que « des changements dans l’organisation et la programmation des examens nationaux, notamment le Bac, sont désormais un impératif ». Elle a souligné que « les résultats du comité mixte entre le ministère et ses partenaires sociaux installé à cet effet seront prochainement présentés ».

Pour conclure:
Elle a rappelé aussi que « l’année scolaire 2015/2016 a été empreinte de ‘calme’ et a permis l’application du programme scolaire sans précipitation aucune », en relevant que cela « a été possible grâce au sens de responsabilité dont ont fait montre les organisations syndicales du secteur ». La ministre a enfin fait part de sa « fierté de la maturité et du discernement de la société à travers sa solidarité avec la famille éducative après avoir dénoncé ce complot hostile à la patrie », ajoutant que « ce qui rassure encore davantage est la position des élèves et de leurs parents à l’égard de ces actes ».

Rechercher
Aller plus loin
Articles archivés
Catégories
Pourquoi pas !