Éducation & Savoir

Education nationale : de nouveaux postes à pourvoir dès la rentrée 2016-2017

recrutement éducation

Le département de l’Éducation nationale annonce l’ouverture de 3870 nouveaux postes budgétaires pour la prochaine rentrée scolaire 2016-2017.

Ces nouveaux postes vont permettre au département de l’Éducation de recruter de nouveaux personnels dans les corps d’éducateurs, de conseillers d’orientation, conseillers pédagogiques (scolaire et professionnel) et d’adjoints principaux de laboratoire pour les détenteurs de diplômes d’études universitaires appliquées (DEUA) et les détenteurs de diplômes de techniciens supérieurs, a indiqué un communiqué publié sur le site de la direction générale de la Fonction publique et de la réforme administrative.

Comment se fera ce recrutement ?

Ce recrutement se fera sur la base des résultats du concours relatifs à ces postes nouvellement ouverts répartis entre 3.285 pour les éducateurs, 293 pour l’adjoint principal de laboratoire et 292 pour les conseillers d’orientation et pédagogiques, tous titulaires de diplômes d’études universitaires appliquées ou de diplômes de technicien supérieur pour les diplômés des instituts de la formation professionnelle, un diplôme de technicien supérieur ou diplôme d’études universitaires appliquées en biologie, chimie, biochimie, électronique, électrotechnique, électricité ou électromécanique pour le poste d’adjoint principal de laboratoire, et une licence en sciences de l’éducation, en psychologie ou en sociologie pour celui de conseiller d’orientation et pédagogique. Les candidats à ce concours de recrutement peuvent d’ores et déjà déposer leur dossier au niveau de la direction de l’éducation des wilayas dans un délai de 15 jours. L’opération a débuté le 25 juillet.

Le concours de recrutement sur épreuve

Un concours de recrutement sur épreuve, qui concerne 5.098 postes à pourvoir, sera organisé le 17 septembre. Selon le directeur des ressources humaines au ministère de l’Éducation nationale, Fayçal Fadel, les postes budgétaires ouverts concernent les superviseurs de l’éducation (3.285 postes), des laborantins principaux (293), des conseillers d’orientation et de guidance scolaire et professionnelle (292), des intendants (612) et des intendants adjoints (616 postes). « Des centres ont été réservés au dépôt des dossiers au niveau des établissements éducatifs », a encore indiqué le responsable. Les premières inscriptions se feront par voie électronique sur le site de l’Office national des examens et concours (www.onec.dz), soulignant que tout candidat est appelé à retirer le formulaire d’inscription qui doit être conforme à la forme et au modèle utilisé par la Direction générale de la Fonction publique et de la Réforme administrative. Le candidat est également appelé à retirer la fiche contenant le rendez-vous pour le dépôt du dossier, le nom de l’établissement, la date et l’heure du dépôt pour éviter toute surcharge au niveau des centres d’inscription.

Des examens professionnels

Outre le concours de recrutement sur épreuves, des examens professionnels seront organisés en deux sessions. La première le 22 août prochain et la deuxième le 28 du même mois.
❑ La première session des examens concerne 11 grades dans l’administration pédagogique. Il s’agit des directeurs et inspecteurs dans les trois cycles d’enseignement, les censeurs et auxiliaires des écoles primaires et les conseillers d’éducations. Le nombre de postes ouverts est de 7.450.
❑ La deuxième session concerne 11 grades liés à l’administration. Il s’agit des intendants et superviseurs de l’éducation, ainsi que les corps activant dans l’administration des établissements éducatifs.
❑ Le nombre de postes ouverts est de 3.031 postes.

Autres nouveaux postes budgétaires ouvert

Le ministère de l’Éducation nationale avait également ouvert près de 9.000 nouveaux postes budgétaires pour la promotion aux rangs de directeur d’établissement scolaire et d’inspecteur de l’éducation, des cadres du secteur, qui seront promus au titre de la prochaine rentrée 2016/2017. L’accès à ces postes supérieurs dans le secteur est préalablement soumis, selon le directeur de gestion des ressources humaines, à un concours de promotion aux grades de directeur d’établissement scolaire et d’inspecteur de l’éducation dans les trois cycles de l’éducation (primaire, moyen et secondaire).
« Le recrutement de cette catégorie est devenu une nécessité pour satisfaire aux besoins croissants du secteur de l’Éducation nationale », dit-il.
Il s’agit, en effet, selon le directeur de la gestion des ressources humaines, de pourvoir les postes de 250 directeurs d’établissements secondaires, 598 directeurs d’établissements moyens, 1.751 directeurs adjoints d’établissements primaires et de 1.908 directeurs d’établissements primaires.

Rechercher
Aller plus loin
Articles archivés
Catégories
Pourquoi pas !