Éducation & Savoir

bacheliers inscriptions définitives

Les inscriptions définitives des bacheliers ont débuté,aujourd’hui

Mardi 2 août a pris fin la période des affectations et des recours en ligne pour les bachelier qui a débuté le 31 juillet. Plus de 55% ont été orientés vers des filières universitaires de leurs premiers choix et c’est aujourd’hui que débutent les inscriptions définitives pour les quelque 340.000 bacheliers qui ont rempli leur fiche de vœux. Des inscriptions qui se poursuivront jusqu’au 9 août prochain.

Le nombre des affectations confirmées a atteint 239.093, soit 73,83% du nombre des pré-inscrits qui est de 323.822, selon le directeur de la formation supérieure au ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, Djamel Eddine Boukhezata. Il a indiqué au sujet des recours, que seuls 9.273 recours ont été introduits, soit 2,86% du nombre total des bacheliers qui ont confirmé leur affectation, soit 310.644. Sur ce chiffre, 6.187 se sont manifestés, 2.654 ont choisi une des spécialités proposées par le ministère, alors que 4.652 autres sont appelés à le faire. Il y a lieu de souligner que « les spécialités les plus demandées ont été la médecine et les écoles supérieures d’enseignants, tout comme la langue arabe » a-t-il indiqué
Le même responsable s’est félicité du bon déroulement des étapes jusque-là franchies. « Pour le reste, il existe une commission au niveau de l’École supérieure d’informatique (ESI) qui se réunit, dès demain, pour trouver une issue et assurer une place pédagogique », a-t-il déclaré.

Quelques moyennes minimales exigées

Citant quelques moyennes minimales exigées pour s’inscrire dans certaines spécialités universitaires, ce responsable a rappelé qu’une moyenne de 15,55 était exigée pour la spécialité de médecine, 14,98 pour la pharmacie et 15,21 pour la chirurgie dentaire. 16,12 est la moyenne requise pour rejoindre les classes préparatoires intégrées en informatique à l’École supérieure d’informatique, et ce pour la première priorité, à savoir les baccalauréats mathématique et technique, et 17,09 de moyenne pour le bac en sciences expérimentales.

La réorientation des bacheliers

En ce qui concerne la réorientation des bacheliers, le responsable a expliqué que « les établissements concernés doivent informer les bacheliers de leur admission on non sous 24 heures ». Quant aux titulaires d’un baccalauréat étranger, il a précisé que ces derniers « ne sont pas soumis à la procédure de préinscription et d’orientation en ligne, mais sont soumis aux conditions d’accès à chaque filière ». Munis du diplôme original et de son équivalence, les bacheliers peuvent se rapprocher d’un établissement universitaire de leur choix pour une inscription dans la formation choisie, conformément aux critères d’accès, et ce du 14 au 20 septembre prochain, est-il spécifié au niveau du ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique. Afin de confirmer le niveau requis en langues étrangères pour l’inscription dans les filières à recrutement national, les filières des sciences médicales et vétérinaires et les filières dispensées par les écoles nationales, un test de langues étrangères sera organisé par l’établissement d’accueil, est-il également précisé.

1.623.000 étudiants au titre de l’année universitaire 2016/2017

Pour les transferts, le bachelier inscrit en août 2016 et qui souhaite changer de filière, « une plateforme transfert est mise à sa disposition sur les deux sites internet », a indiqué une source du ministère, soulignant que la demande de transfert « doit se faire obligatoirement et exclusivement en ligne ». « Après étude, une réponse parviendra au concerné. Il devra soit valider sa nouvelle inscription soit maintenir son inscription initiale », nous a-t-on appris. Le nombre d’étudiants inscrits dans différents cycles de la formation est de 1.623.000 étudiants au titre de l’année universitaire 2016/2017, soit une augmentation de 12% par rapport à l’année passée Dans cette perspective, 99.000 nouveaux sièges pédagogiques seront réceptionnés et 55.000 lits, portant ainsi les capacités d’accueil à 1.388.000 sièges pédagogiques et 682.000 lits. La rentrée universitaire sera marquée par des nouveautés dont la mise en place de nouvelles spécialités dont l’« architecture, l’urbanisme et les métiers de la ville », tout en élargissant le réseau des instituts des technologies d’application à travers l’ouverture de quatre nouveaux points de formation portant leur nombre à sept. Par ailleurs, 10 écoles préparatoires ont été promues en écoles supérieures et trois annexes universitaires en centres universitaires, en plus de l’ouverture d’une formation en langue amazighe à l’École normale supérieure de Bouzaréah.

Un nouveau logiciel pour gérer le cursus de chaque étudiant

Le département de l’Enseignement supérieur a également mis en place, à partir de la nouvelle année universitaire, un nouveau logiciel appelé « Progress » pour gérer et suivre le cursus de chaque étudiant, mais aussi des enseignants. « Ce logiciel, utilisé en Europe, permet de suivre de manière permanente et détaillée le cursus de l’étudiant, depuis l’obtention de son baccalauréat jusqu’à la fin de son cursus, aussi long soit-il, c’est-à-dire même si l’étudiant poursuivra ses études jusqu’au doctorat », a expliqué le ministre, M. Tahar Hadjar. Ce logiciel est également utilisé dans la gestion de l’université avec ses différents instituts, écoles et services, l’objectif étant de mettre en place une gestion « plus transparente et plus rigoureuse ». Il y a lieu de souligner à la fin que le ministre a tenu à préciser que 98% des bacheliers ayant introduit une fiche de vœux ont été orientés selon la répartition géographique des universités du pays, en tenant compte, en premier, du lieu de résidence.

Rechercher
Aller plus loin
Articles archivés
Catégories
Pourquoi pas !