Éducation & Savoir

onec.dz.org

Éducation-Algérie: Retrait des convocations pour les candidats inscrits au concours de recrutement externe

Lancement, depuis hier 9 juillet 2019, de l’opération de retrait des convocations pour les candidats inscrits au concours de recrutement externe, prévu pour le 16 juillet par le ministère de l’Éducation nationale qui vient de l’annoncer, via son site internet.

Afin de permettre aux candidats de retirer leurs convocations, l’Office national des examens et concours (ONEC) vient d’ouvrir son site consacré au concours de recrutement pour l’accès à certains grades relevant du secteur de l’Education nationale au titre de l’année 2019

Important

Cette convocation peut être imprimée directement du site par le candidat qui est tenu de la présenter le jour du concours, d’autant plus qu’elle contient les renseignements relatifs au candidat, la date de l’épreuve écrite et l’adresse du centre de déroulement du candidat, le calendrier des épreuves ainsi que les délais de recours. Le nombre de postes à pourvoir pour ce concours national de recrutement externe dans le secteur pour des postes administratifs, s’élève à 4.286 postes.

➜ Pour l’épreuve écrite, l’Office national des examens et concours a procédé à l’impression de 126 sujets qui seront choisis par tirage au sort.

Pour rappel

Cette opération concerne, plus de 200.000 candidats, inscrits à ce concours à travers le même site consacré à cet effet, et qui restera ouvert jusqu’au 16 juillet, date de l’épreuve écrite.
Pour le retrait de sa convocation, le candidat, après son accès au site, doit choisir la direction de l’éducation dont il relève selon son lieu de résidence, avant d’introduire son nom et son mot de passe avec lesquels il s’est inscrit, et de confirmer son inscription, pour que, enfin, sa convocation apparaisse sur le site.

Postes actuellement ouverts

➜ Ces 4.286 postes sont actuellement ouverts dans six spécialités dans le domaine de l’administration. Des postes qui devraient être pourvus, dès le début de la prochaine année scolaire 2019-2020.

Il s’agit, notamment des postes d’intendants, de sous-intendants et de superviseurs de l’Éducation nationale. Des besoins sont également exprimés en matière de conseillers de l’orientation et de la guidance scolaire et professionnelle, et d’attachés principaux de laboratoires. Le plus grand nombre de postes concerne les attachés de laboratoires, avec 1.274 nouveaux postes à pourvoir à travers tout le territoire national.

Viennent ensuite les besoins exprimés en matière de superviseurs de l’éducation (1.828 postes), conseillers de l’orientation et de la guidance scolaire et professionnelle (523) et attachés principaux de laboratoires (301).

Le concours de recrutement touche également les sous-intendants et intendants, avec respectivement 299 et 61 nouveaux postes libres réservés à ces grades.

Des besoins sont également exprimés en matière de conseillers de l’orientation et de la guidance scolaire et professionnelle, et d’attachés principaux de laboratoires.

L’ONEC précise également que, pour garantir la crédibilité de ce concours national, des mesures organisationnelles et de sécurité du baccalauréat seront appliquées durant l’examen écrit et oral. Durant l’épreuve orale d’admission, dont la date sera fixée ultérieurement, il est prévu un entretien avec un jury sur un sujet ou un texte en rapport avec la spécialité du candidat. L’entretien devrait durer 20 minutes chrono. Pour rappel, le secteur de l’Education nationale est devenu l’un des plus importants pourvoyeurs d’emplois ces dernières années en vue de combler le déficit enregistré en matière d’encadrement pédagogique dû, notamment, au départ d’un nombre important d’enseignants en retraite et ceux qui ont été promus aux grades supérieurs.

Il convient de souligner, dans ce contexte, que pas moins de 135.000 enseignants ont été promus aux grades de professeur principal et professeur formateur durant les trois dernières années, marquées également, par le recrutement de plus de 60.000 enseignants tous paliers confondus. En juin 2018, le ministère a lancé un concours pour le recrutement d’enseignants du primaire et des administrateurs.

Un concours où pas moins de 740.000 candidats se sont inscrits. Il faut savoir que sur les 8.586 postes à pourvoir, 3.378 postes concernent les enseignants du primaire, avec 2.377 enseignants en langue arabe, 797 professeurs spécialisés en langue française et 204 enseignants en langue amazighe.

Pour les grades administratifs, il était question du recrutement de 239 conseillers d’orientation et de guides scolaires et professionnels, 213 pour les intendants, 694 postes pour les intendants adjoints, 2.265 autres postes pour les superviseurs de l’éducation, 300 pour les laborantins principaux et 1.407 pour les laborantins. C’est dire qu’en matière d’emploi, d’année en année, les offres sont de plus en plus importantes dans ce secteur.

Rechercher
Aller plus loin
Articles archivés
Catégories
Pourquoi pas !