Éducation & Savoir

Examen de fin de cycle primaire: ce que pensent les élèves de ce 1er jour

examen de fin de cycle primaire

Hier, dès le matin, des enfants parés de leurs plus beaux atours et des parents, de plus en plus impliqués dans la vie scolaire de leurs enfants, se sont agglutinés devant les portes des établissements. Les parents accompagnant leur progéniture, leur prodiguer conseils et recommandations afin qu’ils puissent donner le meilleur d’eux-même lors des épreuves d’arabe et de mathématiques programmées pour la matinée et pour l’épreuve de français l’après-midi, qui devait clôturer cette journée.

« Facile », tel est le mot répété à l’envi par nos petits chérubins, hier, à la sortie des centres d’examen. Les mamans, apparemment plus rassérénées après les épreuves du matin, ont entamé des discussions à bâtons rompus sur le bon déroulement de l’examen. C’est vers quinze heures que les premières grappes d’enfants ont commencé à pointer du nez hors des classes, sautillant pour certains, très volubiles pour d’autres. Des attitudes qui se passent de commentaire quant au niveau de difficulté de l’épreuve de français, qui apparemment était à la portée de tous.

Un examen dont la bonne tenue a été saluée par tous, et dont le coup d’envoi a été donné cette année à partir de la wilaya d’Illizi, par la ministre de l’Education nationale, Nouria Benghebrit. Pour ce qui est d’Alger, le coup d’envoi des épreuves a été donné à partir de la direction de l’Education d’Alger-Centre, de l’école Mohamed Mada à la place du 1er-Mai, sous la supervision du wali d’Alger.

Le bon déroulement de l’examen

Les épreuves se sont déroulées au niveau 934 centres d’examens où ont été mobilisés 1.785 encadreurs pour veiller au bon déroulement de cet examen. L’occasion pour le wali d’Alger, de rappeler qu’il avait été procédé à l’installation d’une commission de wilaya chargée de superviser et de veiller au bon déroulement de l’examen. « Tous les moyens matériels et humains ont été réunis pour assurer le succès de cet examen », a-t-il affirmé. Il faut dire qu’ils ont été plus de 12.000 élèves à s’être présentés à l’examen de fin de cycle primaire à Alger-Centre, a affirmé le directeur de l’Education d’Alger-Centre, Noureddine Khaledi. L’on apprendra aussi que 253 centres d’examens ont été retenus, en sus du centre de l’Institut Pasteur ouvert au profit de 3 élèves malades, outre le transfert d’un élève de 12 ans « détenu » au centre de rééducation de Bordj Bou-Arréridj pour examiner au centre de Birtraria. Au niveau national, le directeur de l’enseignement fondamental au ministère de l’Education nationale, Mohamed Mourad, avait annoncé que les épreuves de l’examen ont été acheminées par voie aérienne en toute sécurité.

Par ailleurs, le responsable a indiqué que « chaque élève a eu droit à un repas », affirmant que le ministère a prévu « des repas équilibrés » au profit des élèves. Le ministère de l’Education nationale octroie l’équivalent de 100 dinars par repas, a-t-il ajouté avant de préciser que les candidats habitant les zones rurales enclavées n’ont eu aucune difficulté à rejoindre les centres d’examen, grâce aux moyens de transport mis à leur disposition. D’ailleurs force est de constater que les parents ont provoqué d’énormes bouchons aux abords des établissements scolaires, chacun voulant sans doute, amener son enfant, jusqu’à la porte d’entrée. Concernant la surveillance des salles d’examens, M. Mourad a indiqué que deux surveillants ont été affectés pour chaque salle. A une question concernant les élèves des écoles privées, le directeur de l’enseignement fondamental a indiqué que ces derniers se présenteront aux épreuves de l’examen dans leurs établissements respectifs.

Les Centres de regroupement

Cette année, 10 centres de regroupement pour le codage, 59 centres de correction et trois centres de regroupement pour l’annonce des résultats sont mobilisés à travers le territoire national. La ministre de l’Education nationale avait indiqué que les élèves ont passé cette année, les examens dans leur établissement de scolarisation afin de les mettre à l’aise du point de vue psychologique.

En prévision de ce rendez-vous, le Commandement de la Gendarmerie nationale avait mis en place un plan pour sécuriser l’examen et la Direction générale de la Sûreté nationale a mobilisé 25.856 policiers affectés vers les différents centres d’examen. La Direction générale de la protection civile a, quant à elle, mis en place un dispositif mobilisant 35.000 éléments d’intervention et 1.886 ambulances pour veiller à la sécurité des élèves et des encadreurs. Pour ce qui est de l’annonce des résultats des différents examens de fin d’année (primaire, moyen, secondaire), Mme Benghebrit a précisé que les résultats seront connus durant le mois de juin.


Mme Benghebrit : Les résultats connus en juin

Rechercher
Aller plus loin
Articles archivés
Catégories
Pourquoi pas !