Éducation & Savoir

BAC 2019 en Algérie: Tous les préparatifs aux examens nationaux ont été finalisé

La correction des copies se fera à partir du 25 juin 2019. Les préparatifs relatifs aux examens nationaux sont finalisés par les services du ministère de l’Éducation, et de l’Office national des examens et concours (ONEC).

Outre le parachèvement de l’opération des répartitions des candidats à travers les centres des examens, il a été procédé à la remise des convocations au profit des enseignants et correcteurs chargés de cette opération. En fait, rien n’a été oublié, même la date des corrections du baccalauréat a été fixée.

À cet effet, on apprend que les enseignants correcteurs devront entamer l’opération de correction des sujets à partir du 25 juin prochain, soit cinq jours après la fin des épreuves du baccalauréat. Cette opération durera entre 15 et 20 jours, et ce en fonction du temps dont aura besoin le correcteur pour corriger les copies. Pour assurer le bon déroulement de cette opération, les enseignants seront affectés au niveau des Centres de correction équipés de climatiseurs et autres commodités nécessaires pour garantir leur confort dans les meilleures conditions d’exercice de leur mission.

En effet, outre le parachèvement de l’opération des répartitions des candidats à travers les centres des examens, il a été procédé à la remise des convocations au profit des enseignants et correcteurs chargés de cette opération. En fait, rien n’a été oublié, même la date des corrections du baccalauréat a été fixée.

C’est ainsi qu’on apprend que les enseignants correcteurs devront entamer l’opération de correction des sujets à partir du 25 juin prochain, soit cinq jours après la fin des épreuves du baccalauréat Cette opération durera entre 15 et 20 jours, et ce en fonction du temps dont aura besoin le correcteur pour corriger les copies. Pour assurer le bon déroulement de cette opération, les enseignants seront affectés au niveau des Centres de correction équipés de climatiseurs et autres commodités nécessaires pour garantir leur confort dans les meilleures conditions d’exercice de leur mission.

Rappelons que le ministre de l’Éducation, M. Abdelhakim Belabed, qui est un enfant du secteur, a tenu, lors de sa dernière sortie médiatique, à rassurer tous les élèves des classes d’examens, tous cycles confondus, sue le fait que leurs établissements «feront le nécessaire afin de parachever les programmes pédagogiques dans les temps». M. Belabed a instruit, dans ce sillage, les inspecteurs de faire le point sur les retards dans les cours des élèves des classes d’examens estimés à 13 jours. Il a, d’ailleurs, donné des instructions fermes pour le rattrapage des cours, d’autant que les examens officiels de fin d’année, notamment le BEM et le baccalauréat, sont prévus d’ici un mois et demi, et qui concerneront plus de 2,1 millions de candidats qui passeront leurs examens dans près de 18.600 centres. Le premier responsable du secteur avait également soutenu que les candidats auront dans chaque matière, le choix entre deux sujets et bénéficieront de 30 minutes supplémentaires pour chaque examen.

Selon les données fournies par le ministère

  • le nombre global d’élèves qui passent le baccalauréat est de 674.831 candidats, dont 54,57% sont des filles.
  • Le nombre d’élèves inscrits au BEM est de 631.395, avec un taux 52,26% de filles,
  • le nombre d’inscrits à la 5e AP est de 812.655 candidats.

Par ailleurs

    Quelque 735.058 encadreurs seront mobilisés au niveau des 18.570 centres d’examens, de 47 regroupements, et de 191 centres de codage et de correction pour le bon déroulement des épreuves.

Les dates de proclamation des résultats des trois examens de fin d’année scolaire est prévue pour le bac, le 20 juillet, ceux du BEM seront annoncés le 1er juillet et de fin de cycle primaire 5 AP le 16 juin.

Pour le bon déroulement des examens

Afin de de sécuriser les épreuves, lutter contre la fraude, éviter les cas de triche, et assurer ainsi l’égalité des chances entre tous les candidats, le ministère de l’Éducation a pris, pour cette session, une batterie de mesures. Le ministère de l’Éducation nationale s’engage, encore cette année, à déployer les moyens matériels et humains, à même de garantir aux candidats aux différentes épreuves de fin de cycle, à savoir le primaire, le moyen et le secondaire, les conditions nécessaires pour le bon déroulement des examens.

De nouvelles mesures pour le BAC-2019

Le ministre a également annoncé de nouvelles mesures pour l’examen du bac 2019. Parmi les mesures prises, on trouve le retour de la fermeture de centres d’examens à 8h, heure à partir de laquelle aucun retard ne sera toléré lors des épreuves du baccalauréat et du BEM. « Aucun retard ne sera admis pour les candidats. Tout candidat qui arrivera au centre après 8 heures sera privé d’examen, sachant que les centres d’examens ouvrent leurs portes à 8h », a déclaré M. Belabed, en ajoutant que « les candidats ne sont pas autorisés à quitter la salle, sans quelque motif que ce soit, avant la fin de l’examen ».

De même pour les surveillants

IMPORTANT

Il a été édicté de l’obligation de se présenter une demi-heure avant l’entrée en classe des élèves, soit à 7h30, et qu’aucune absence non justifiée des enseignants concernés par la surveillance des examens ne sera acceptée.

Rechercher
Aller plus loin
Articles archivés
Catégories
Pourquoi pas !