Éducation & Savoir

Pour les vacances de printemps, des séjours sont
programmés par l’ANALJ pour 1.500 adolescents

analj

l’Agence nationale des loisirs de la jeunesse a mis en place un programme riche et varié en direction des jeunes âgés entre 14 et 18 ans afin de leurs permettre de se reposer et se ressourcer durant les vacances scolaires. Et qui mieux que des sorties en pleine nature pour recharger les batteries et remettre à flot l’énergie après un trimestre marqué par le stress et la pression des programmes scolaires.

« C’est une première pour cette catégorie car d’habitude, ces sorties sont destinées généralement aux enfants âgés de 7 à 12 ans, comme cela a été le cas l’été dernier qui a vu 22.000 enfants profiter des séjours au bord de la mer », a expliqué le DG de l’ANALJ lors d’un point de presse organisé, hier, au complexe sportif de Ghermoul (Alger), pour présenter le programme des vacances de printemps.

Mohamed Khemici confie à cet effet que 1.500 jeunes issus de 30 wilayas du pays sont concernés par des séjours organisés dans différentes régions, à raison de 50 bénéficiaires par wilaya, et indique que les Directions de la jeunesse et des sports (DJS) ont mobilisé 150 accompagnateurs. Il souligne que ces sorties ont été scindées en deux sessions.

  • La première a eu lieu du 22 au 28 mars.
  • La seconde s’étalera du 28 mars au 4 avril.

« L’occasion est belle pour nos jeunes adolescents d’échanger les idées et de connaître de nouvelles sensations. Ces sorties dans les wilayas avec toutes leurs traditions permettrons à ces adolescents de découvrir les facettes de l’Algérie qu’ils ignoraient », a affirmé le Directeur général de l’ANALJ qui évoque également la sensibilisation contre les fléaux qui est mise en valeur durant ces séjours.

A propos des sites choisis, le conférencier cite les dix centres d’accueil de Tipasa,

  • Sidi Fredj et Zéralda (Alger),
  • Beni-Saf (Ain-Temouchent),
  • Jijel,
  • Skikda, Guinguette (Boumerdès),
  • Ain Brahim (Mostaganem),
  • Damous (Tipasa),
  • Tenès (Chlef).

Quant aux objectifs recherchés par de telles initiatives, Mohamed Khemici parle de l’importance des échanges, du respect et l’écoute des adolescents, de la cohésion et la mixité sociale, du travail éducatif de groupe sur l’environnement ou encore de la nécessité aux jeunes adolescents de se prendre en charge.

« Ces séjours donneront l’occasion aux jeunes de mieux connaître leur environnement et de les amener à davantage de responsabilité. Mais également, ces séjours ne doivent pas être consommés, sans en profiter de ces moments. Il s’agit du tourisme éducatif où il est question de visites de sites touristiques et autres découvertes », a-t-il ajouté en évoquant les activités à caractère scientifique, culturel et artistique dont bénéficient les jeunes durant ces séjours.

Rechercher
Aller plus loin
Articles archivés
Catégories
Pourquoi pas !